http://memoire-battante.fr      

Romancero : Des jeunes d'aujourd'hui font revivre en musique le patois de Valjouffrey

Piano et arrangements : Etienne Champollion
Chant : Damien Roquetty

Ecouter ici

Déjà Champollion Figeac s'était intéressé aux patois de l'Isère, voir ici

Jacques-Joseph Champollion-Figeac :

" Nouvelles recherches sur les patois ou idiomes vulgaires de la France

et en particulier sur ceux du département de l'Isère "

Une étude originale du patois de Valjouffrey

par  Le Laboratoire Parole et Langage et Mémoire Battante 

« Les Patois se meurent ! »

Voilà le cri d’alarme lancé par Marcelle Péry* en 1943 dans une thèse Universitaire écrite sous la Direction d’Antonin Durafour sous le titre : « Etude du Patois de Valbonnais ». Aujourd’hui, âgée de 91 ans, elle organise une réunion de travail dans sa propriété de Valbonnais dans l’intention de sauvegarder les fragiles reliefs de ce trésor linguistique régional autour du « Patois de Valjouffrey et des communes limitrophes ». Cette rencontre s’organise sous l’égide du Laboratoire Parole et Langage et la houlette de Médéric Gasquet-Cyrus accompagné de son équipe dont Andrée et Bernard Bel (respectivement techniciens de l’image et du son)  aidé par Jean-Michel Effantin (linguiste) qui a réalisé d’importants travaux sur l’espace occitan vivaro-alpin.

Participants :

M. Bernard Héritier Maire de Valjouffrey et son épouse, Roland Michon correspondant du Dauphiné Libéré pour La Mure d’Isère, M. Hubert Balmet de la Chalp en Valjouffrey, M. Robert Bois et Mme née Maryse Rossignol de La Chapelle, M. Roger Buisson et son épouse Colette de Valbonnais, M. Champollion Denis (représentant aussi Etienne et Aurore Champollion) de La Chalp, M. Faure Albert de Chantelouve (ancien Maire de cette commune), M. Faure Pascal de St Bonnet en Champsaur, M. Gaillard Julien du Désert en Valjouffrey et Mme née Ougier Marie Rose, M. Girard Clément, auteur d’un mémoire sur le patois de Valjouffrey en 1970, habitant Félines en Ardèche et originaire des Faures en Valjouffrey, M. Guillot Gérard de St Honoré, M. Jacquet Gilbert de Valbonnais Historien et Journaliste, M. Polychronis Jérémie auteur d’un album de Tintin en Dauphinois : « Les bijoux de la Castafiore » en collaboration avec Gérard Guillot à paraître en 2011, M. Roudet Luc représentant l’association « Mémoire Battante » du Valjouffrey,  M. Delli Paoli Jean-Marie, au titre des associations généalogiques et d’histoire des familles de Provence et du Dauphiné (monographie généalogique du Valjouffrey en cours de constitution).

*Mme Marcelle Bernard Brunel épouse René Péry.

Ses autres ouvrages :

            A l’ombre de la Montagne Editions de l’Ubac octobre 2006

            A l’ombre de la Montagne mon Père Editions GAEL avril 2007

            L’Orchidée Blanche Editions de l’Ubac octobre 2008

            Le Marronnier et autres nouvelles Editions de l’Ubac novembre 


Compte rendu de la journée

Réunis à Valbonnais sous les frondaisons du Parc de notre hôtesse, malheureusement absente en raison d’une hospitalisation impromptue, la journée commence par la lecture d’un message de bienvenue de Mme René Péry née Marcelle Bernard-Brunel. Les conversations démarrent sous la forme d’une présentation des participants qui sont invités à exprimer leurs motivations et leurs souhaits. Au nom de la commune de Valjouffrey, Bernard Héritier fait connaître tout l’intérêt qu’il porte à ces travaux et à la pérennisation de ce langage fortement menacé de tomber dans l’oubli. Suivent ensuite des séances de travail qui permettent de confronter des locutions et des expressions locales permettant la correction de quelques altérations que le manque de pratique a entraînées. Clément Girard est interrogé sur son mémoire qu’il nomme modestement  « Inventaire »  et qui a fixé en 1970 les mots encore parlés par les personnes âgées de la Vallée. 

Denis Champollion présente ensuite la projection d’une étude pédagogique qui pourrait faciliter le retour à l’école du patois local ainsi que Mme Péry en a émis le souhait. Les travaux se poursuivent après la pause déjeuner proposée par Colette et Michelle, amies de notre amphitryon, précieux moment de convivialité que notre hôtesse a si gentiment tenu à nous proposer. Après avoir complété les travaux de la matinée en recourant aux histoires et aux chansons, nous recevons Jérémie Polychronis pour qu’il nous présente son long cheminement qui devrait aboutir lors de la parution du fameux album de Tintin en patois Matheysin.

Cliquez sur les noms pour agrandir les textes

Extrait du mémoire de Marcelle Péry

Extrait du mémoire de Clément Girard

Le Laboratoire Parole et Langage projette le montage de quelques enregistrements réalisés dans le courant de l’année et apporte à l’assistance une idée du travail accompli. Jean-Michel Effantin de St Donat sur l'Herbasse, présente à Luc Roudet les travaux de sauvegarde toponymique réalisés dans le Piémont. L’association Mémoire battante pourrait suivre cette voie en réalisant des fiches individuelles pour chaque dénomination toponymique du Valjouffrey. Les personnes qui assistent à cet entretien sont conscientes de l’oubli dans lequel certains noms de lieux sont tombés. A la fin de cette journée studieuse rendez-vous est pris de se retrouver l’année prochaine pour répondre au vœu de Mme Péry qui désire que celle-ci se renouvelle chaque année. Rappelons que cette journée fait suite à de nombreux contacts et enregistrements.

Lundi, 23 Août 2010  CERUTI Matthieu

Hélas, depuis cet article, le patois de la vallée a perdu trois de ses défenseurs :  

Marcelle Péry (de Valbonnais) , Clément Girard  (de Valjouffrey ),  Albert Faure  (de Chantelouve)  ont emporté avec eux les accents de ce patois qu'ils tentaient de sauver.       

ci-dessous : Albert Faure et Clément Girard